Dansomanies

performance  in situ à l’hôpital


JARDINS DE L’HOPITAL  SALPETRIERE, PARIS

2 Octobre 2005


Dans le cadre du Projet HD Huntington et Danse :

ateliers, performances, avec des personnes malades, familles, médecins et associations


Pour les personnes concernées par la chorée de Huntington, a priori, le mouvement se réduit à la maladie. On dit des malades qu’ils « bougent », qu’ils sont « pris » par la maladie. En pratiquant la danse avec eux nous souhaitons enrichir et développer leurs perceptions du corps et du mouvement. Il s’agit donc de questionner la frontière entre bouger et danser, entre les mouvements volontaires et involontaires.

La plupart des malades et leur entourage s’excluent petit à petit de toute vie sociale. C’est pourquoi nous avons travaillé en groupe, à l’extérieur et avec une caméra. Dans ce contexte, l’enjeu d’une présentation publique - rendre visible, donner à voir, partager, être vu – est une expérimentation , une étape de plus, qui nous semblait importante.

La forme de ces présentation empruntée au modèle historique des “dansomanies”, s’est déroulé comme une procession dansante, une déambulation mouvementée.



conception : Julie Salgues, Philippe Chéhère,

regard artistique :  Alexandra Sà, plasticienne

crédits photos : Laurent Chéhère,


avec le soutien de : 


 
     

et du Centre National de la Danse (prêt studio)

















            









   


















       





                                                                       retour


                                                              retour accueil