Ateliers de recherche chorégraphique

Huntington & Danse


depuis 2003

Une expérience qui s’inscrit dans le temps






Les ateliers / actualités / Infos pratiques / Presse et témoignages / Publications et recherche / portfolio des performances /




Pourquoi la danse ?


Comme nous l’avons constaté depuis quinze ans, les pratiques et techniques du corps utilisées par la danse aident au développement et/ou au soutien des facultés motrices et corporelles des personnes malades et handicapées, et au soutien des accompagnants. La danse permettant de mieux se mouvoir, d’éveiller les sensations et perceptions, elle les ouvre vers de nouvelles notions de temps et d’espace. La danse permet aussi de s’adapter, de contourner les “obstacles”. Bien sûr la danse ne permet pas de stopper la maladie, mais elle permet de créer de nouveaux outils pour prendre conscience de son corps. Il s’agit de favoriser la confiance dans les capacités d’exploration de notre corps, accepter de se laisser surprendre, et être capable d’intégrer cette nouveauté, rendre son corps moins étranger à soi-même aussi, et partant de là, rendre le corps des autres moins étranger.

De plus, par le lien de confiance et le sentiment de sécurité établi au sein du groupe, l’atelier recrée un lien social et (ré)ouvre les patients et les familles vers la société. Nous nous inscrivons dans une perspective de valorisation de la personne malade, à ses propres yeux et aux yeux de son entourage. Les accompagnants peuvent être extrêmement accablés physiquement et psychologiquement par les problèmes engendrés par la maladie, car ils ou elles portent souvent la maladie de l’autre, au sens propre comme au sens figuré. Ainsi, ils trouvent un support précieux dans ces ateliers de danse.



Objectifs


Cette expérience se veut une aventure humaine entre personnes concernées par une maladie liée aux mouvements, mais aussi par une recherche créative et artistique. L’objectif est de trouver à travers la danse, un espace d’apaisement visant à développer la conscience de son corps et d’expérimenter d’autres formes de mouvoir son corps. Le parti pris est de travailler avec le mouvement, par le mouvement, sans quitter le point de vue artistique. Nous n’intervenons pas en tant que “spécialistes” ou “thérapeutes”, mais comme danseurs.

DE 2012 à 2015, à la demande des médecins A. Durr, M.Gargiulo, et I.Trinkler (investigatrice scientifique), un protocole de recherche scientifique à l’ICM à permis d’évaluer l’apport de la pratique de la danse en hôpital. Ce protocole de recherche a obtenu le soutien de la Fondation Suisse Gossweiler.




Plusieurs formules d’ateliers sont possibles :


L’Atelier en groupe en studio de danse, mini atelier, atelier en chambre d’Hôpital,

Visites à domicile Danser, V.A.D.d : les danseurs se déplacent à domicile chez les participants, à leur demande. Pour les personnes malades qui ne peuvent pas ou plus se déplacer en transports, ou qui n’ont personnes pour les accompagner aux ateliers, ou juste pour le plaisir de venir vous rencontrer, et on fait un mini atelier danse…





english form



Lien avec l’APHP :

http://associations.aphp.fr/association/association-kachashi/