Manies dansantes


Résidence de recherche au Centre Chorégraphique National de Montpellier. (R.E.R.C)


du 1 novembre au 21 novembre 2004 – France


Pendant ce temps de résidence, nous avons tenter de déplacer dans le champ chorégraphique les questions ouvertes par cette confrontation avec la Chorée de Huntington. Nous  avons pu rassembler tous les matériaux que nous avons accumulés depuis 2003 en France et au Japon (images, sons, improvisations, textes…), afin de les trier, ranger, déranger, transformer, déformer… Pour croiser nos regards et nos points de vue, nous étions  accompagnés des artistes invités : Ted Stoffer, chorégraphe américain, Alexandra Sà plasticienne et Juan Jimenez, danseur-comédien et vidéaste.

Des étudiants en art du spectacle ont suivi notre résidence au titre de témoin privilégié. Il s’agissait de croiser les pratiques (observer,écrire,parler,expérimenter..) afin de leur donner accès à la recherche sous différents points de vue.

Après une première année de travail intime avec les malades et familles de la Salpêtrière, nous avons pour cette résidence cherché à sortir du lieu clos de l’hôpital à intégrer l’espace public. Lors d’une performance inter-active - Scotch, dans le quartier des beaux Arts de Montpellier, avec le public et les passants, nous avons pu questionner la place du corps du mouvement dans l’espace urbain .


conception, chorégraphie : Julie Salgues, Philippe Chéhère

collaboration artistique : Ted Stoffer, Anatoli Vlassov, Alexandra Sà, Juan Jimenez.

et les étudiants en art de l’Université de Montpellier.



                 

                                  retour